Ressources durables

La dématérialisation est un concept, un doux rêve de notre temps : chaque année, chaque jour, chaque seconde dans le monde entier, des milliards de tonnes de matières sont extraites, traitées, transportées d’un pays à un autre, d’une région à une autre, pour irriguer l’économie mondiale qui continue de croître. Plus nous nous développons, plus nous arrivons proche de l’épuisement des ressources, parce que pour beaucoup d’entre elles il n’y a aucune régénération possible. Que se passera-t-il alors lorsque les débits des robinets commenceront à ralentir, lorsque les mines seront taries et que les processus de recyclage ne seront pas prêts à répondre aux besoins ?

Il existe des métaux communs inévitables, comme le fer, l’aluminium, le plomb, le zinc ou le cuivre. Au rythme actuel d’extraction, beaucoup d’entre eux devraient être épuisés d’ici 50 ans – et les frictions devraient apparaître beaucoup plus tôt. Il y a aussi des métaux plus rares, comme le cobalt, le lithium, l’antimoine ou l’indium, et les terres rares, sur lesquels repose toute la révolution technologique. De grands espoirs sont placés sur leur potentiel, notamment pour inventer de nouvelles solutions énergétiques. Cependant, comme leu nom l’indique, ils sont rares sur la surface de la terre. Pour toutes ces ressources non renouvelables, les perspectives sont claires.

Pas d’espoir ? Il y a bien les ressources renouvelables. Les ressources renouvelables représentent une assurance pour l’avenir, mais il faut accepter de payer la prime de régénération. Or il existe aujourd’hui  dans le monde de nombreuses ressources renouvelables qui sont gérées de façon non durable, et l’histoire est la même. Les sols, l’eau, l’air, les écosystèmes terrestres et marins, toute cette richesse naturelle est menacée dans de nombreux endroits de la planète, car aucune régénération n’est permise. Cette surexploitation est une source majeure de risques. Elle conduit à la rareté, et génère des tensions et une instabilité.

Chez Beyond Ratings, nous pensons que les enjeux autour des ressources naturelles sont clés. Ils deviendront une source importante de risque dans les pays fortement exposés, qui doivent être pris en compte. Nous surveillons de près la manière dont les pays gèrent leurs ressources naturelles et évaluons le risque qui en découle.